• "/> Femme, qui es-tu vraiment ? - Read it and Grow
    Lecture

    Femme, qui es-tu vraiment ?

    >Read it and Grow Read it and Grow
    avril 03, 2017

    Alors que je parcourais avec une grande soif et curiosité, le livre « Créée pour Régner » de Kris Vallotton. 

    Je découvris au fur et à mesure de ma lecture, la valeur que la femme a aux yeux de Dieu. J’avais lu plusieurs livres sur la femme, mais celui-là m’a impacté tellement fort que je tiens à te le partager.

    Non seulement, il est très pointu sur la parole de Dieu mais, il nous donne aussi un bon éclairage sur son contexte historique et sociale.

    Voici un résumé rapide parsemé de quelques réflexions personnelles pour te donner envie de te procurer ce bouquin et connaitre plus sur ta nature féminine.



    Une créature pas comme les autres : 

    L’histoire de la femme commence dans Genèse 1.

    Dieu a créé chaque être vivant selon leur espèce, et il a créé l’homme selon sa nature, il a dit « Faisons l’homme à notre image et à notre ressemblance » Genèse 1v26.

    La Bible nous confirme par ce verset que l’homme a été créer selon « l’espèce de Dieu ».

    En Genèse 2, il nous ait dit que Dieu a pris du glaive pour former un corps et a insufflé de son Esprit en l’homme afin qu’il devienne un être vivant.

    Adam est alors devenu le premier homme à vivre dans le jardin d’Eden.

    Adam avait une intimité parfaite avec son Créateur, il vivait en harmonie avec son Papa Céleste.

    Il était créé complet et avait les mêmes caractéristiques que son Dieu – masculin et féminin en même temps – il était un.

    Il faut souligner ici que l’Éternel a dit qu’il créera un « vis-à-vis », soit un être qui sera son égale et qui aura les mêmes droits que l’homme sur la terre.

    Puis, Dieu constata qu’ »Il n’est pas bon que l’homme soit seul. » et dit : « Je lui ferai une aide qui soit son vis-à-vis. » Genèse 2v18.

    C’est totalement différent de ce que nous voyons dans notre société actuelle. Dieu n’a pas dit que l’homme avait besoin d’une tête à écraser, d’un visage à voiler, d’un putching ball, ni d’une aide-ménagère, mais bien d’un « vis-à-vis ».

    Alors, il endormit l’homme, et créa la femme à partir de sa côte. Il a séparé le « elle » de « lui », qui faisait d’Adam un être complet comme Dieu, pour former Ève.

    La femme a été doté des mêmes qualités que l’homme : intellectuelles, relationnelles et spirituelles.

    La femme n’a pas été créée depuis la terre d’argile, une matière brute, mais elle a été créée, à partir d’une matière travaillée par les mains de Dieu, une côte.

    Elle a été créée d’une manière particulière et précieuse dans la volonté du Créateur pour devenir un être semblable à l’homme, une épouse et une mère.

    A sa vue l’homme prophétisa : 

    « Et l’homme dit : Voici cette fois celle qui est os de mes os et chair de ma chair ! on l’appellera femme, parce qu’elle a été prise de l’homme. C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair. »  Genèse 2v24

    Ensemble l’homme et la femme, masculin et féminin, père et mère, forment à nouveau l’image complète de Dieu, lorsqu’ils font UN.

    La femme a été créée pour non seulement pour être le côté que l’homme n’a plus et dont il a besoin. Mais aussi pour être son « vis-à-vis », une aide semblable afin d’accomplir la volonté de Dieu, son Créateur.

    Ève était une des créatures les plus belles qu’Adam et le serpent n’est jamais vu (oui, satan était présent dans le jardin d’Eden).

    Satan était jaloux car lui qui était autrefois Lucifer, l’archange beau et magnifique, à cause de son péché a été précité sur la terre et perdit toute sa beauté.

    Et voici qu’il s’est retrouvé devant une créature plus belle et intuitive que lui. Il décida alors de la tenter, et il parla à la femme dans le jardin.



    Une arme fatale contre les œuvres de l’ennemi



    Après la chute de l’homme dans le jardin d’Eden, l’homme et la femme ont perdu leur pouvoir de domination sur la terre et le péché est entré.

    Satan pensait qu’il avait gagné, mais Dieu n’avait pas dit son dernier mort, il avait un plan parfait pour l’humanité.

    A la suite des événements, Dieu a maudit l’homme, le serpent puis la femme.

    Et lorsqu’il a maudit le serpent (satan), il lui a dit :

    « Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité : celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon. »  Genèse 3v15

    A partir de ce moment-là, Dieu avait aussi révélé un autre mandat de la femme, celui d’écraser la tête de Satan. De lui être hostile et de lui résister de génération en génération jusqu’à la venue du Sauveur par l’une d’entre elles.

    C’est là que la guerre entre Satan et la femme a été déclaré.

    Je cite « Parce qu’il sait que si elles sont remplies de la puissance du Saint-Esprit, il y aura une nouvelle dimension de compassion, d’amour, de compréhension, d’attention et de paix sur la planète. »

    Depuis lors, il fait tout pour que les femmes ne manifestent pas ces caractéristiques et qu’elles ne rentrent pas dans leur sphère d’autorité.

    Car il sait qu’elles ont le pouvoir de l’écraser de génération en génération.

    Le roi David confirme ce mandat un peu plus loin dans les écritures :

    « Le Seigneur dit une parole, 
    Et les messagères de bonnes nouvelles sont une grande armée : 
    Les rois des armées fuient, fuient, 
    Et celle qui reste à la maison partage le butin. 
    Tandis que vous reposez au milieu des étables, 
    Les ailes de la colombe sont couvertes d’argent, 
    Et son plumage est d’un jaune d’or. 
    Lorsque le Tout-Puissant dispersa les rois dans le pays, La terre devint blanche comme la neige du Tsalmon » 

    Psaumes 68v12-15


    Quelques soit les courants de pensées de ce monde, la vérité est que selon le plan originel, « l’homme est incomplet sans Dieu, et, les hommes et les femmes sont incomplets les uns sans les autres. »



    Jésus, le libérateur des femmes



    Dans la bible, nous voyons que Jésus était entouré des disciples et de plusieurs femmes : Marthe et Marie (soeurs de Lazare), et Marie Madeleine et d’autres.

    A cette époque, le judaïsme du 1er siècle, régissait la vie sociale du peuple juif.

    Ce régime était très dur envers les femmes, plus dur que la loi Mosaïque, par exemple : les femmes n’avaient pas le droit de lire la Torah, de voter, d’être témoin… etc.

     Alors qu’au sein des autres civilisations (égyptienne, macédonienne…) la femme pouvait diriger, acheter, vendre, travailler, bâtir, initier un divorce, diriger des cultes païens. 

    Jésus a agi avec les femmes comme personne ne l’avait fait à cette époque. Il n’a pas eu peur de briser les barrières de la mentalité des hommes juifs par ses actes empreint d’amour et de compassion.

    Jésus a laissé Marie venir à ses pieds (Luc 10v40) – il pleura lorsqu’il vu sa tristesse face à la mort de Lazare, son frère.

    Jésus a sauvé une femme adultère de la lapidation publique, il l’a délivré de l’oppression culturelle. (Jean 8v3-11)

    Jésus à parler à une femme samaritaine qui en plus n’avait pas une vie conjugale très réglo (Jean 4v7-42) – cette femme a accepté le Messie a évangélisé toute la Samarie.

    Jésus a permis à une femme pécheresse de lui témoigner de l’amour en versant de l’huile sur ses pieds (Luc 7v36-50) – cet acte est aujourd’hui l’un des plus connus et des plus parlants lorsque l’on parle de l’adoration. 

    Lorsque que Jésus s’est dévoilé en tant que Christ sur la terre, il est venu libérer les opprimés et délivrés les captifs, les femmes en faisaient partis.

    Il leur a témoigné de la considération, il leur a donner une voie, il a eu compassion d’elles, il a fait d’elles ses amies, des messagères de bonnes nouvelles et des coéquipières.

    Tout au long de ma lecture, plusieurs stéréotypes et systèmes de pensées se sont bousculés au-dedans de moi. Pour ensuite s’écrouler lamentablement face à la vérité et la beauté de la Parole de Dieu.



    Quatrième de couverture :



    Dans le jardin, la femme a été tirée de l’homme afin de se tenir à ses côtés et régner avec lui. Mais les plans de Satan ont volé aux femmes et aux hommes leur identité légitime, en les souillant et les affaiblissant.

    Le monde aspire à ce qu’une fois de plus, le partenariat original de Dieu soit apporté dans l’équilibre – et il peut l’être. 

    Joignez-vous à Kris Vallotton pour un extraordinaire voyage enrichissant qui inclut:

    • Le véritable plan et but de Dieu pour les femmes,
    • Les enseignements radicaux de Jésus et son souci pour les femmes,
    • Le rôle important des hommes dans la restauration des femmes,
    • L’interprétation véritable des passages difficiles de la Bible concernant les femmes,
    • Des exemples de femmes dans le leadership tel que Dieu l’a voulu.

    Dieu a crée les femmes afin qu’elles règnent aux côtés des hommes.

    Jésus nous a libérés pour que nous puissions révéler notre vraie nature.

    Il est temps pour nous tous, en tant que filles et fils du Roi, de régner ensemble.

    Ce livre est disponible à la librairie Chrétienne CLC.

    Bonne lecture !

    Comments

      No comments found!

      Leave a Comment

      Your email address will not be published.

      Login Registration
      Remember me
      Lost your Password?
      Login Registration
      Registration confirmation will be emailed to you.
      Password Reset Registration
      Login
      error: Content is protected !!